Pour la première fois, la CITES pourrait pendre position sur un très grand nombre d’espèces de squales, qui représentent approximativement 90% du marché des ailerons de requin. Celui-ci dépasse les 500 millions de dollars par an.

Voir la source