Grâce à son cortex visuel artificiel, la start-up lyonnaise veut procurer une compréhension de scène aux robots mobiles, avec à la clé une plus grande capacité de navigation autonome.

Voir la source