SAN FRANCISCO (Reuters) – Facebook a suprimé mardi des comptes d’abonnés liés au mouvement d’extrême droite “boogaloo”, qui a encouragé la violence contre de récents rassemblements contre le racisme aux Etats-Unis.
Pour la première fois, le premier réseau social au monde a désigné un sous-groupe lié à cette mouvance comme une organisation dangereuse, lui infligeant les mêmes sanctions que 250 autres organisations suprémacistes blanches qu’il catalogue comme soutiens du terrorisme à travers le monde.
“Ce réseau violent est interdit de présence sur notre plateforme et nous supprimerons les contenus qui en font l’éloge, le soutiennent ou le représentent”, a déclaré Facebook sur son blog.

Voir la source