Comme “un incendie sous l’eau”: au large de Marseille, les gorgones rouges, une espèce de corail, ont été décimées, victimes de la température record de la Méditerranée cet été, constate Solène Bastard-Gogain, directrice d’une association spécialisée dans la conservation des milieux marins.
L’alerte a été donnée fin août par des plongeurs “sentinelles”, connaisseurs de ces forêts de corail multicolores au large de la deuxième ville de France.
“Ca fait mal au coeur, la détérioration est super rapide, il y a deux mois seulement on plongeait ici pour explorer cette magnifique forêt entièrement colorée”, déplore Tristan Estaque, chargé de missions scientifiques chez Septentrion environnement, à bord du bateau de cette association étudiant les écosystèmes marins méditerranéens.

Voir la source