La journaliste consacre une série exigeante et réjouissante, en quatre volets, à celui qu’elle appelle avec espièglerie « Marcel ».

Voir la source