Plutôt long et langoureux ou furtif et pudique… Nous avons tous nos préférences. Selon la science, il existerait bel et bien un baiser idéal. Du moins, en termes de durée.

 

Voir la source