TRIBUNE. Alexandre Vesperini, ancien conseiller de Paris (droite), regrette que la capitale, pilotee par la gauche, << oublie son identite populaire >>.

Voir la source