Les Bleues ont touché du doigt leurs “limites”, selon l’intérieure Alexia Chartereau, vendredi contre le Canada (défaite 59-45) au lendemain d’un succès porteur d’espoirs en ouverture du Mondial de basket contre l’Australie (70-57).
En vue du troisième match de poules contre le Mali dimanche, et surtout des deux suivants face à la Serbie (lundi) et au Japon (mardi), qui comptent également une victoire (comme l’Australie), elles devront retrouver adresse et expression collective en attaque et s’améliorer au rebond pour espérer atteindre les quarts de finale.
Cantonnée à moins de 50 points (dont seulement 17 en première période), son plus faible total depuis huit ans (au Mondial-2014, déjà contre le Canada), l’équipe de France a affiché un taux d’adresse famélique (37% à deux points et 16% derrière l’arc).

Voir la source