Depuis dimanche 20 novembre, la Turquie bombarde les forces kurdes dans le nord de la Syrie. Ces troupes qui ont combattu Daesh et contrôlent les camps de prisonniers islamistes. Le président turc Erdogan affirme venger l’attentat d’Istanbul, accusant les kurdes d’en être les auteurs. Il promet de lancer prochainement une offensive terrestre.

Voir la source