(Reuters) – Le gouverneur du Mississippi, Tate Reeves, a promulgué mardi une loi prévoyant le remplacement de l’actuel drapeau de l’Etat, où figure un emblème de la Confédération, une démarche provoquée par les vastes manifestations du mois dernier à travers les Etats-Unis pour demander le retrait de symboles de l’esclavage.
La controverse sur le drapeau du Mississippi, l’un des Etats du sud ayant fait sécession pour former la Confédération afin de préserver l’esclavage – donnant lieu à une guerre civile dans les années 1860 -, a été relancée par la mort de George Floyd, homme afro-américain tué fin mai lors de son interpellation par la police de Minneapolis, dans le Minnesota.
La mort de Floyd a provoqué un vaste mouvement de contestation aux Etats-Unis contre les discriminations raciales et les violences policières, et ravivé les appels au retrait des statues des chefs des Etats confédérés et aux autres symboles jugés racistes ou colonialistes.

Voir la source