Une étude coréenne croise les résultats scolaires de la génération numérique avec les modes d’utilisation des smartphones, rapporte Sébastien Lechevalier dans sa chronique. Les effets sont contrastés

Voir la source