par Huw Jones
LONDRES (Reuters) – La faillite retentissante de la plate-forme d’échange de cryptoactifs FTX rend plus urgent encore la régulation de ce secteur et ce type de “conglomérats” sera prioritaire en 2023, a déclaré à Reuters le nouveau président de l’IOSCO, organe de coordination internationale des autorités financières.
Pour Jean-Paul Servais, la régulation des plates-formes “crypto” peut s’appuyer sur les grands principes en vigueur dans d’autres domaines exposés au risque de conflits d’intérêts, comme les agences de notation financière ou les spécialistes des indices de marchés, une démarche qui éviterait d’avoir à l’élaborer à partir de zéro.
Si le domaine des cryptoactifs ne dispose pas encore d’une réglementation propre, la chute de FTX, qui laisse derrière elle près d’un million de créanciers et des pertes chiffrées en milliards de dollars, doit permettre d’avancer en la matière, a déclaré Jean-Paul Servais.

Voir la source