Installé en France depuis 2016, Amir Boukhors fait l’objet de neuf mandats d’arrêt internationaux émis par Alger, notamment pour des faits d’escroquerie.

Voir la source