Malgré son article unique, le texte était bardé de plus de 500 amendements, surtout venus d’élus Rassemblement national (RN) et Renaissance de régions taurines.

Voir la source