A marche forcée: la Chine a adopté mardi une loi controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong, perçue par ses détracteurs comme une manière de museler l’opposition dans le territoire autonome.
Ignorant les appels des Occidentaux, le parlement national a voté ce texte qui intervient un an après les manifestations monstres dans l’ex-colonie britannique contre l’influence du gouvernement central.
Échaudé par ces événements, Pékin aura imposé en quelques semaines cette loi qui contourne le conseil législatif local et fait craindre à l’opposition hongkongaise un recul inédit des libertés depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997.

Voir la source