Selon la gendarmerie, douze d’entre eux ont déjà été condamnés. Au 17 septembre, plus de 65 000 hectares de forêt avaient brûlé en France, dont 50 000 depuis le début de l’été.

Voir la source