Dans un vaste dédale d’usines et d’ateliers, des dizaines de milliers d’ouvriers immigrés œuvrent à la prospérité économique de l’émirat, y compris pendant la Coupe du monde. Enclavés en périphérie de la capitale, certains vivent dans des conditions insalubres.

Voir la source