Les infrastructures routières et ferroviaires balafrent les paysages et affectent gravement la faune sauvage. A partir de ce constat, un projet scientifique financé par l’Europe esquisse des solutions pour que ces destructions soient évitées.

Voir la source