En Bretagne, près d’un millier de mélanomes sont diagnostiqués chaque année, avec une surmortalité importante chez les femmes. Plusieurs raisons expliquent cette singularité de la péninsule armoricaine qui risque de s’aggraver puisque la région va devoir face à une pénurie de dermatologues d’ici…

Voir la source