L’enquête administrative conduite par la Métropole de Lyon, après le drame du 22 juin, a été bouclée début septembre. La collectivité a demandé la fermeture administrative définitive de l’établissement à la préfecture du Rhône, tandis que le groupe privé n’exclut pas de rouvrir le site.

Voir la source