Le secrétaire général des Nations unies s’est inquiété de « l’insécurité » et de « l’instabilité » au Sahel, qui représentent selon lui « une menace mondiale ».

Voir la source