On dit que l’histoire est écrite par les vainqueurs. La formule a le mérite de mettre l’accent sur le crédit relatif qu’il convient d’accorder aux dogmes enseignés par les systèmes d’éducation gouvernementaux pour transmettre à leurs écoliers les mythes fondateurs de l’état-nation qui leur serviront de références quand ils seront électeurs pour “guider” leurs choix. Inutile d’insister sur le rôle qu’ont pu jouer le figures tutellaires de (…)


Tribune Libre

Voir la source