[Mise à jour mercredi 23 décembre à 20h10] L’épidémie de coronavirus en France ne baisse plus depuis plusieurs jours, alors que le réveillon de noël et les réunions familiales approchent. Invité du journal télévisé sur TF1 mardi, le ministre de la santé Olivier Véran a confirmé qu’ “il y a trop de cas, mais nous ne sommes pas dans une flambée épidémique” comme d’autres voisins européens (Allemagne, Pays-Bas…). Le ministre a par ailleurs conforté les Français : le vaccin contre le Covid-19 ne sera pas obligatoire. Par ailleurs, l’hypothèse d’un reconfinement après les fêtes (voire tout de suite après Noel) est écartée par le gouvernement. Le dernier bilan fait état de 61 978 morts du coronavirus dans le pays et plus de 2.5 millions de personnes contaminées depuis le début de l’année. Ces dernières 24 heures, 14 929 nouveaux cas ont été enregistrés dans le pays. La vaccination devrait commencer dimanche 27 décembre en France, si la Haute Autorité de Santé valide jeudi le vaccin Pfizer. Toujours sous couvre-feu, la France impose la présentation d’une attestation pour justifier tout déplacement entre 20 heures et 6 heures du matin (excepté le soir du 24 décembre). Nombre de cas de Covid-19 en France, évolution sur 24 heures, décès, cartes pour suivre l’épidémie par département et régionclustersR0 en France, contagion du coronavirus, stratégie vaccinale… Chiffres et infos du jour.

Monde, le vaccin Pzifer sera inoculé, dimanche 27 décembre, à des patients de l’hôpital René-Muret de Sevran, en Seine-Saint-Denis. D’autres vaccinations sont prévues le même jour à Dijon.
  • La France réouvre ses frontières aux Anglais. Suite à la mise en évidence d’une variante de la souche Sars-CoV-2, la France a fermé ses frontières avec le Royaume-Uni dimanche, comme d’autres pays. A compter de mercredi 23 décembre, des Français et des personnes qui résident en France ou dans l’espace européen ou ” doivent effectuer des déplacements indispensables ” pourront quitter le Royaume-Uni, à condition de présenter une PCR ou un test antigénique négatif.
  • Remboursement prolongé des téléconsultations. Dans le cadre de l’épidémie de Covid, la loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) parue au Journal officiel le 15 décembre 2020 prévoit le prolongement du remboursement intégral des téléconsultations jusqu’au 31 décembre 2021.
  • Evolution des règles funéraires avec l’épidémie de Covid. Selon un décret paru au Journal officiel le 12 décembre 2020, depuis le 12 décembre 2020 et jusqu’au 16 mars 2021. Pour les défunts atteints ou probablement atteints du Covid-19 : une mise en bière immédiate est imposée. Une toilette mortuaire simple (laver, fermer la bouche et les yeux du défunt) est possible mais uniquement si elle est réalisée par des professionnels de santé ou des thanatopracteurs ; tous les soins de conservation invasifs (embaumement, soins de thanatopraxie) sont interdits.
  • Le vaccin ne sera pas obligatoire. Olivier Véran invité du 20h de TF1 mardi a affirmé que “Non, la vaccination ne sera pas obligatoire, ni pour prendre un transport en commun, ni pour entrer dans un restaurant, ni pour aller travailler“. Le ministre de la Santé a ainsi coupé court à la rumeur grandissante sur les réseaux sociaux. La vaccination démarrerait dimanche – après l’avis de la Haute Autorité de Santé rendu jeudi – “dans 2 à 3 établissements Ehpad” situés “à proximité de Paris, en Bourgogne-Franche-Comté“, et le troisième est “en discussion“. Une dizaine de résidents pourrait être vaccinée dimanche.
  • Circulation partiellement rouverte entre le Royaume-Uni et la France. Les ressortissants français vont pouvoir rentrer en France à partir de mardi soir minuit. Ils devront néanmoins se soumettre à un test PCR, a annoncé le ministre délégué aux Transports.
  • La HAS donnera son avis sur le vaccin Pfizer jeudi 24 décembre. La Haute autorité de santé (HAS) a annoncé mardi qu’elle rendrait son avis jeudi matin sur le vaccin de Pfizer et BioNTech. Si elle donne son accord, la vaccination pourra débuter dimanche en France, comme l’a annoncé Olivier Véran. 
  • Un nouveau vaccin disponible en “six semaines” en cas de mutation. Le laboratoire allemand BioNTech, allié de Pfizer, pour le premier vaccin Covid-19 autorisé au monde, s’est dit capable de fournir un nouveau vaccin “en six semaines” en cas de mutation du virus comme celle détectée au Royaume-Uni. “En principe la beauté de la technologie de l’ARN messager est que nous pouvons directement commencer à concevoir un vaccin qui imite complètement la nouvelle mutation”, a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse en Allemagne.
  • état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février 2021.

    ► Depuis le 15 décembre :

    • les déplacements sont à nouveau autorisés en journée sur l’ensemble du territoire sans obligation de fournir une attestation de déplacement.
    • un couvre-feu national est mis en place, de 20h (et non pas 21h comme initialement envisagé) à 6h du matin. Une exception est prévue pour la nuit du 24 au 25 décembre 2020, où la circulation sera libre ; en revanche, contrairement à ce qui avait été initialement prévu, il n’y aura pas d’exception pour la soirée du 31 décembre 2020 (Nouvel An). Lors des fêtes de fin d’année, il sera important de limiter le nombre de convives à table (pas plus de six adultes ensemble).
    • la pratique sportive ou la promenade en plein air est interdite de 20 h à 6h du matin ;
    • les déplacements entre régions sont autorisés ;
    • la jauge dans les lieux de culte n’est pas revue à la hausse ;
    • les salles de cinéma, les théâtres et les musées restent fermés au moins 3 semaines supplémentaires soit jusqu’au 6 janvier 2021 inclus ;
    • l’accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos reste interdit ;
    • les restaurants et les cafés restent fermés comme prévu jusqu’au 20 janvier 2021 ;
    • le télétravail doit se poursuivre quand il est possible.
    • les stations de ski sont accessibles aux touristes  pendant les vacances scolaires de Noël mais les remontées mécaniques restent fermées
    déconfinement etape france covid
    Etapes du déconfinement de la France présentées par Jean Castex le 10 décembre © Twitter Jean Castex

    7 janvier : réouverture des théâtres, musées, cinémas si la situation sanitaire le permet.

     A partir du 20 janvier “Si le nombre de contaminations demeure en-dessous de 5 000 cas par jour, alors les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir, et le couvre-feu pourra être décalé. Les lycées pourront être pleinement rouverts (et non plus par moitié des effectifs) avec la totalité des élèves présents durant les cours. Quinze jours plus tard, ce sont les universités qui pourront reprendre les cours, avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves” a annoncé le chef de l’Etat.

    Journal du Dimanche a annoncé une troisième vague hospitalière à partir du 7 janvier. “Dès les prochains jours, les hôpitaux pourraient avoir des difficultés à faire face car la pression va inexorablement autour de Noël. Le problème c’est que les réas sont déjà en tension malgré des lits supplémentaires”, expliquait le Pr Rabaud, infectiologue, au Journal du Dimanche. 

    Santé Publique France au mercredi 23 décembre 2020, en France : 

    • 2 505 875 personnes ont été contaminées par le coronavirus (+14 929 en 24 heures)

    • 61 978 personnes sont décédées en France (+276 en 24 heures à l’hôpital), dont 42 783 à l’hôpital.

    • 2 710 patients Covid-19 sont en réanimation (-18 en 24 heures).

    • 24 884 patients Covid-19 sont hospitalisés (-80 en 24 heures).

     

       

      point du 17 décembre. Le nombre de personnes testées a augmenté de 14% par rapport à la semaine précédente, le nombre hebdomadaire de nouvelles hospitalisations pour COVID-19 s’est stabilisé, après plusieurs semaines de diminution. Le nombre de nouvelles admissions en réanimation, après avoir fortement diminué depuis la semaine 46, s’est aussi stabilisé. Le taux de reproduction du virus repasse au-dessus de 1 ( 1.03), preuve que l’épidémie repart. Les décès ont diminué sur la semaine du 7 au 13 décembre mais on sait qu’il y a un délai entre un pic de contaminations et la répercussion sur la mortalité deux à trois semaines plus tard.

      → L’indicateur utilisé pour suivre l’évolution de l’épidémie de coronavirus en France est le taux d’incidence soit le nombre de patients ayant un test PCR positif pour 100 000 habitants par semaine sur les 7 derniers jours. Au 18 décembre, ce taux est remonté à 139,52 (contre 108.73 le 10 décembre et 86 le 7 décembre). 

      contamination covid courbe
      Nombre de nouvelles personnes positives au Sars-Cov-2 rapporté à la taille de la population, au 18 décembre. © Twitter Jean Castex

      Le gouvernement suit également l’évolution du taux d’occupation des lits en réanimation par des patients Covid-19 (sur les capacités initiales).

      Taux d'occupation des lits en réanimation au 21 décembre par des patients Covid-19
      Taux d’occupation des lits en réanimation au 22 décembre par des patients Covid-19 © Gouvernement.fr

      cas confirmé covid
      Nombre incident de cas confirmés de COVID-19 par semaine, rapportés à Santé publique France, du 11 mai au 13 décembre 2020, France entière © Santé Publique France

      Nombre de cas confirmés de COVID-19 chez les résidents et le personnel en ESMS (établissements sociaux et médico-sociaux) par semaine calendaire, du 20 juillet au 13 décembre, en France

      Nombre de cas confirmés de COVID-19 chez les résidents et le personnel en ESMS par semaine calendaire, du 20 juillet au 13 décembre 2020, en France
      Nombre de cas confirmés de COVID-19 chez les résidents et le personnel en ESMS par semaine calendaire, du 20 juillet au 13 décembre 2020, en France © Santé Publique France

      cas positifs en France par jour
      Courbe des cas positifs en France par jour du 1 novembre au 12 décembre 2020 © CovidTracker