[Mis à jour le 22 décembre 2020 à 16h05] Voisin immédiat du Royaume-Uni,  la France va instaurer l’obligation d’un test pour ses ressortissants qui veulent revenir après la découverte nouvelle variante du coronavirus qui inquiète l’Europe. Selon franceinfo qui dévoile l’information, cela vaut pour les résidents comme pour les touristes qui ont été seulement passer des vacances sur place. Les Britanniques qui résident en France de manière permanente pourront également revenir avec un test. Pour les citoyens britanniques, les frontières resteront fermées pour le moment.

En Allemagne, Angela Merkel a appelé à de nouvelles restrictions jusqu’à la mi-janvier dans l’ensemble du pays, où les mesures existantes se révèlent insuffisantes pour maîtriser le nombre de cas de Covid-19. La chancelière allemande a ainsi annoncé un confinement strict, avec la fermeture des commerces non-essentiels et des écoles à partir de mercredi et jusqu’au 10 janvier.

Gérée par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), une carte unique de zones rouges, vertes, oranges et grises permet aux voyageurs de mieux s’y retrouver (disponible ICI et mise à jour le 17 décembre 2020). Au total, une vingtaine de pays de l’UE, dont la France, l’Espagne, la Belgique, le Portugal, les Pays-Bas ou encore l’Italie apparaissent en rouge en raison de leur situation sanitaire. Aucun pays n’apparait en vert cette semaine et seules l’Irlande, l’Islande, la Norvège, la Finlande et la Norvège sont majoritairement en orange avec quelques zones vertes ou oranges. Le Royaume-Uni apparait en gris après la découverte durant le week-end du 19 décembre d’une nouvelle souche de coronavirus.

carte restrictions europe covid 19
Carte des restrictions de voyages de l’UE © ECDC

A noter : pour des informations plus complètes sur trois pays très prisés – Espagne, Italie et Portugal – n’hésitez pas à consulter nos focus dédiés. Ils comprennent toutes les informations pratiques pour préparer votre voyage et vivre des vacances sereines, même en cette période délicate :

formulaire en ligne, puis se faire dépister et s’isoler à son arrivée.

confinement est obligatoire pour les personnes testées positives ou sous vigilance active.

  • Aucune quarantaine n’est exigée pour les voyageurs français, sauf si vous venez des territoires d’outre-mer. Des dispositions spéciales sont en vigueur si vous désirez voyager vers les Açores et Madère, les visiteurs devant présenter un test négatif au COVID-19 réalisé dans les 72h avant leur débarquement, ou bien l’effectuer à leur arrivée.
  • Dans les aéroports, la prise de température des passagers à leur arrivée est obligatoire.
  • Une règle de distanciation sociale de 2 mètres est à respecter dans l’espace public.
  • Le port du masque est obligatoire dans les transports, les services publics, les commerces et supermarchés, les espaces fermés et les lieux touristiques ou accueillant du public.
  • Un label “Clean & Safe” a été créé par l’organisme chargé du tourisme, Turismo de Portugal. L’obtention de ce label par un établissement hôtelier ou un site touristique doit garantir que les gérants respectent toutes les mesures de sécurité.
  • Les restaurants sont ouverts, avec une capacité d’accueil limitée à 50% et une fermeture au plus tard à 23h.
  • Pour les plages, une signalétique sur l’occupation des plages a été mise en place (vert : occupation faible, jaune : occupation élevée, rouge : occupation saturée). Vous pouvez trouver toutes les informations sur l’application Info Praia ou sur le site Apambiente.

formulaire en ligne au moins 48h avant le voyage. Surtout, la Grèce exige qu’ils présentent à l’embarquement les résultats rédigés en anglais d’un test négatif au coronavirus (RT-PCR) de moins de 72h pour toutes les arrivées. Le test PCR Covid-19 n’est pas exigé pour les enfants nés en 2011 et après. Un dépistage aléatoire au virus peut être demandé à l’arrivée des voyageurs qui, s’il est positif, entraîne une quarantaine de 14 jours (au moins 7 jours pour les cas contacts) dans une structure désignée par les autorités sanitaires.

Voir la source