Le SNCTA, principal syndicat de contrôleurs aériens français, a annoncé mercredi avoir levé son préavis de grève de trois jours fin septembre.

La grève des contrôleurs aériens du 28 au 30 septembre n’aura pas lieu. « Il aura fallu la forte mobilisation du 16 septembre pour que la DGAC et les Pouvoirs publics se résolvent à apporter des éléments concrets aux revendications des contrôleurs. Après 48h de conciliation continue dans un calendrier extrêmement contraint, un accord a été trouvé permettant au SNCTA de lever son préavis de grève », annonce le syndicat dans un communiqué de presse.

Le SNCTA obtient l’ouverture d’un Protocole 2023 dont l’enveloppe budgétaire est distincte des réponses sur le pouvoir achat. Il « se félicite de cette annonce confirmée par le Gouvernement et qui répond à ses revendications » :

– traiter les questions de performance dans un Protocole DGAC pour l’ensemble des personnels

– dissocier la problématique des recrutements qui ne devraient pas faire l’objet d’une négociation protocolaire

-disposer d’une enveloppe budgétaire dédiée, indépendante des réponses apportées à la question du pouvoir d’achat

Concernant le pouvoir d’achat, les réunions de conciliation ont abouti à une augmentation de 3,5 % des primes. Parallèlement, le gouvernement acte la création d’une nouvelle prime pour les ICNA, sous la forme d’une prime d’intéressement 2023 versée en fin d’année d’un montant de 1 000 euros. Le troisième levier concerne la garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA), qui depuis 2008 est une indemnité de la Fonction publique versée aux fonctionnaires dont le traitement brut (salaire hors prime) a évolué moins vite que l’inflation (hors tabac) sur une période de 4 ans. Le SNCTA obtient sa rétroactivité depuis 2008, sans prescription.

La journée de grève vendredi avait contraint la DGAC à annuler préventivement 50 % de leur programme, soit un millier de mouvements d’avions. Au total, la grève s’est traduite par la suppression de « plus de 2.400 vols » en Europe sur les quelque 31 000 prévus, a affirmé lundi l’organisme de surveillance du trafic aérien Eurocontrol.

Les contrôleurs aériens lèvent leur avis pour fin septembre 3 Air Journal

©ADP

Voir la source